Cabajoutis

Mes “Cabajoutis” sont faits de la récupération et la réutilisation de casses d’imprimerie que j'utilise comme support de dessins et de peintures, pour illustrer toutes sortes d’histoires de vies. 

Honoré de Balzac (in Ferragus, chef des Dévorants, 1883) : "Cette maison était une de celles qui appartiennent au genre dit cabajoutis. Ce nom très significatif est donné par le peuple de Paris à ces maisons composées, pour ainsi dire, de pièces de rapport. C’est presque toujours ou des habitations primitivement séparées, mais réunies par les fantaisies des différents propriétaires qui les ont successivement agrandies ; ou des maisons commencées, laissées, reprises, achevées ; maisons malheureuses qui ont passé, comme certains peuples, sous plusieurs dynasties de maîtres capricieux. Ni les étages ni les fenêtres ne sont ensemble, pour emprunter à la peinture un de ses termes les plus pittoresques ; tout jure, même les ornements extérieurs. Le cabajoutis est à l’architecture parisienne ce que le capharnaüm est à l’appartement, un vrai fouillis où l’on a jeté pêle-mêle les choses les plus discordantes."

Cabajoutis quatre 

Tiroir à casses en bois, trames, carton, plastique, mine de plomb, pastel sec, acrylique, aquarelle 

44 x 65 x 3,5 cm 
2002

Cabajoutis sept 

Tiroir à casses en bois, trame, plastique, mine de plomb, acrylique, papier, liège, plastique à modeler, carte électronique 

44 x 65 x 3,5 cm 
2003

Cabajoutis six 

Tiroir à casses en bois, trames, papier, carton, plastique, mine de plomb, crayons de couleur, encre, acrylique, fil de fer 

44 x 65 x 3,5 cm 
2003

Cabajoutis trois 

Tiroir à casses en bois, trames, carton, plastique, mine de plomb, pastels gras et sec, acrylique 

44 x 65 x 3,5 cm 
2002

Pour continuer avec les Bonshommes
Pour retourner au Portfolio